L’Hôpital Notre-Dame de Lorette (Alan)

Écrit par Ch. Ferry 23-09-2012

Notre-Dame de Lorette est un exemple rare d’hôpital rural.

A l’origine, N-D de Lorette est une chapelle de pèlerinage. En 1735, l’évêque de Comminges Olivier Lubière du Bouchet, qui réside à Alan, en fait un hôpital pour les habitants et le confie aux frères hospitaliers de Saint-Jean-de-Dieu, ordre religieux d’origine ibérique voué aux malades (1586) qui existe toujours. Après la Révolution, l’hôpital devient un hospice pour vieux. A l’occasion de la guerre 14-18, il renoue avec sa fonction hospitalière et accueille des blessés jusqu’à sa fermeture en 1925.

Cadastre 1820
Ce plan présente des inexactitudes.
Mais on remarquera la présence d’un petit cimetière au nord-ouest.

Vue aérienne vers l’estµ
L’hôpital s’organise autour d’un cloître de forme carrée, qui n’a aujourd’hui que trois galeries, et de son puits central.

 

Cloître vu du sud
Le bâtiment nord était destiné aux activités agricoles de son domaine (étables et granges).

Cloître vu de la galerie est.
A droite les bâtiments à usage agricole.

La chapelle. Abside et clocher.

Vitrail du fondateur

Le bâtiment est abritait l’hôpital proprement dit : la salle commune pour une vingtaine de lits et la chapelle. Elles communiquaient par une grande porte vitrée qui permettait aux malades de suivre les offices. Elles sont aujourd’hui restaurées.

Arc triomphal de la chapelle

Grande porte de la chapelle.
Au fond, la salle des malades

 

Fermer le menu