Temples et cimetières protestants de la région du Mas d’Azil

Écrit par Ph. de Robert, Ch. Miramont et G. Pradalié    19-06-2008

Temples et cimetières témoignent de l’enracinement des Protestants au Mas d’Azil et dans sa région.

La région du Mas d’Azil a été, dès le milieu du XVIe siècle, un des foyers de la Réforme protestante. En dépit d’une histoire agitée et difficile jusqu’à l’édit de tolérance de Louis XVI (1787) et la Déclaration des droits de l’homme (1791), les Protestants sont encore nombreux. En témoignent leurs temples et leurs cimetières.

 

Les temples les plus anciens ont été détruits sur ordre de la monarchie lors de la révocation de l’Edit de Nantes (1685). Au XVIIIe siècle, obligés de pratiquer leur culte en cachette (au désert), les Protestants se sont contentés de maisons d’oraison. Après la Révolution et l’Empire, ils ont pu à nouveau construire des temples qui datent donc, en général, du XIXe siècle.

Ce sont des édifices de conception et de décoration très simples. Un des plus humbles est, sans nul doute, celui de Gabre, au cœur du pays des gentilshommes verriers. Le Mas d’Azil en possède deux. En revanche, Camarade a perdu le sien, reconstruit à Lézères.

Gabre :
le Temple

Le Mas d’Azil
Frontispice du grand temple

Rieubach :
le Temple

Les cimetières sont de trois types. Au XIXe siècle, dans certains villages, catholiques et protestants se partageaient un grand enclos qu’un mur ou un fossé divisait en deux parties desservies chacune par une porte, l’une pour les catholiques, l’autre pour les protestants : c’est le cas du vieux cimetière du Mas. Les Bordes et Campagne ont encore un cimetière double.

Vieux cimetière du Mas d’Azil :

portail des Catholiques

Cimetière de Campagne :

portail des Protestants

D’autres villages ont un cimetière protestant distinct du cimetière catholique : Camarade, Gabre, Rieubach, Sabarat. On reconnaît les tombes protestantes contemporaines à la présence sur les stèles de la croix huguenote. 

Cimetière protestant
de Rieubach

Tombe d’un pasteur
à Sabarat

Croix huguenote
 à Rieubach

Il y a enfin les petits cimetières familiaux aménagés auprès d’une habitation. Actuellement, les plus nombreux se trouvent sur la commune de Gabre : Comavère, Les Termes, Mallet

 

Cimetière de Mallet

Cimetière du Cap del pouech
Un des trois cimetières de Comavère
Fermer le menu