La Casa de Montserrat à Cazères

Écrit par Robert Foch 20-03-2012

La casa de Cazères a été le relais en France du grand monastère catalan de Montserrat

Montserrat et ses ermitages, estampe

Montserrat ou la Montagne-sciée.

Sculpture d’Henry Cleyne

 

En 1602, le Pénitencier des Français à Montserrat, Mathieu Olivier, membre d’une grande famille de Parlementaires toulousains, achète au faubourg de la ville neuve de Cazères une grande maison avec cour, jardin et colombier. En 1603-1605, il en fait don au monastère catalan de Montserrat qui acquiert par la suite des bâtiments contigus et qui  possède l’ensemble jusqu’à la Révolution (1792).

Le bâtiment de la Casa
vers 1910

 aujourd’hui (Office de tourisme)

 

 

 

La cheminée en anse de panier du
premier étage.
Au dessus, les armes de Cazères

 

 

 

 

 

 

La Casa est dirigée par un procureur nommé par Montserrat. Au début, c’est un Catalan ; à partir de 1643 se succèdent Catalans, Castillans et Français.

Acte de décès d’un procureur ou sindic (1741).

En bas à gauche, image symbolique du monastère.

Dom Louis Montegut prêtre religieux bénédictin de l’abbaye de Montserrat en Catalogne sindic en France pour la dite abbaye âgé de quatre vingt trois ou quatre ans…

 

La Casa a pour fonction de populariser le pèlerinage à Montserrat, concurrent de celui de Saint-Jacques-de-Compostelle, et de recueillir des dons, soit en nature soit en argent, en faveur du monastère catalan. On va alors à Montserrat de tous les coins de France, même quand la guerre entre catholiques et protestants fait rage (par exemple d’Houdan, à côté de Dreux, en 1582).

Le procureur désigne des quêteurs qui sillonnent les provinces du royaume parfois très éloignées de Cazères (Bretagne, Bourgogne, Normandie, Savoie et même Piémont italien).

 

 

Médaille de la Vierge de Montserrat trouvée dans la Garonne en aval de Carbonne

 

 

 

Donateurs et pèlerins sont récompensés par l’octroi d’indulgences, par le don d’estampes et de médailles. Elles représentent soit le monastère soit la Vierge noire dont l’enfant tient une scie. Comme celle de la Daurade, la Vierge noire de Montserrat est invoquée par les femmes en travail d’enfant.

Médaille de la Vierge de Montserrat
trouvée dans la Garonne en aval de Carbonne

 

 

 

 

 

 

On ne sait pas comment les fonds recueillis sont transférés de Cazères en Catalogne. Au nord des Pyrénées, il n’existe qu’une seule autre Casa de Montserrat : c’est celle de Perpignan qui « couvre » la façade méditerranéenne, du Roussillon à la Provence.

La Casa de Cazères, qui était en ruines dans les années 1950, a été rachetée et restaurée par la municipalité. En 1990, on a célébré  la fin des travaux et l’inauguration de l’Office de tourisme et de la Bibliothèque municipale en présence d’une forte délégation de Catalans qui ont offert pour l’occasion une statue de leur Vierge noire.

La Vierge noire, copie

La chapelle et sa Vierge noire

En 1992, le prieur de Montserrat en personne est venu bénir la chapelle, et le jumelage avec la ville de Collbato au pied de Montserrat a renforcé les liens séculaires entre Volvestre et Catalogne.

Plaque commémorative

 

Fermer le menu